Skip navigation

12794540_10154064688194374_8720392018727190406_n

Ne se souviens pas

ne s’est jamais souvenue

mais rêve encore et longtemps après

que la mer se soit retirée d’elle

de leurs corps

d’aussi loin que possible

on flanche

et les songes n’en finissent pas de fracturer la nuit

de leurs phosphorescences

de découdre le réel

de trouver d’autres pistes

d’autres amphores

et d’ irriguer le bleu si bleu

dans sa fuite éperdue le long de nos poignets

je plonge

sur le drap blanc entre deux vagues

les gouttelettes vermeil

2 Comments

  1. Mes mots du jour. J’adore.

    • Michel Ch
    • Posted 12 avril 2016 at 10 h 48 min
    • Permalink

    ❤️


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :