Skip navigation

Dos à la mer je me tiens silencieuse
loin de la vague les yeux fermés je garde
juste entendre le rythme le battement en dedans
se mêler au souffle au fracas au reflux
et puis ce chant qui vient entrouvrir les lèvres
lever les yeux au ciel et sentir de nouveau
la caresse du soleil et la fraîcheur du vent

2 Comments

  1. En l’auberge des vagues se laisser porter par son souffle et se sentir goutte d’eau à en perdre pied… est un des privilèges des rêveurs et l’évoquer toujours un plaisir renouvelé. J’ai aimé tes mots et tenais à te l’écrire.

  2. touchée..merci


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :