Skip navigation

sur la bouche close le rouge de la fleur
en secret s’y glissent nos dérives colorées
se délient les pétales de velours pourpre
danse le bleu des yeux sous hypnose
en derviche les vagues sur lesquelles je me hisse
roulent les perles de givre translucides
le long des paupières en coulées fragiles
sur nos lèvres s’enlacent les baisers carmins
recueille de la langue et le miel et le sel
y déferle la blanche éclosion de lave
son écume au goût de nacre brûlante

2 Comments

  1. j’aime beaucoup ta (votre) sensualité émotionnelle, aérienne, qui transporte. j’ai l’impression d’y être dans l’émoi frénétique et doux de cette mer langoureuse. et agitée où se mêlent larmes, langues, sel, sucre, lèvres, joues, yeux, rouge, bleu.🙂

  2. merci *


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :