Skip navigation

Les yeux sont trop grand ouverts

Ils regardent sans voir

Ils voient ce qui a été

et ce qui n’est pas encore là

Ils voient le fracas du bleu

qui vole en éclats

comme un flash-back en plan ralenti

dans un écho qui se prolonge

en boucle et variations infinies

Le temps réel semble suspendu

ou simplement hors d’atteinte

Surex ou bien sous-ex

ils ont perdu la capacité d’appréhender le monde

L’iris s’est noyé dans la vague

tandis que la pupille

est maintenue prisonnière des fragments

D’où la sensation de vertige

de temps vertical

L’impossibilité de trouver un point fixe

5 Comments

    • Sante christo
    • Posted 23 novembre 2010 at 22 h 19 min
    • Permalink

    Direct ! Magistral !

  1. quelks yeux sur la photo !!!

    • Jj up Roule
    • Posted 11 janvier 2011 at 8 h 21 min
    • Permalink

    Les yeux trop grands ouverts… C’est ça, qui voient trop et pas assez en même temps…

  2. « la mélancolie, un accès aux mondes invisibles. la nostalgie fait vivre le passé et mourir les instants sous une vague alerte et d’un bleu profond. » une émotion de tristesse qui va laisser un impact sur la couleur d’un visage. belle suite !
    Dom

  3. merci..trouve la lumière le bleu en creux dans le ressac


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :